Provocation d'extrème droite pendant le 'cercle de silence' place Pey Berland

Publié le par PR

Un peu partout en France se retrouvent régulièrement des personnes pour former des cercles sur les places publique, et pour manifester ainsi en silence et de façon non-violente leur hostilité vis à vis des centres de rétention et du traitement réservé aux étrangers  qu'on y enferme. Le plus connu est certainement le cercle de  Toulouse, initié par des moines franciscains, mais il y en a aussi à Paris, Lyon, Strasbourg, St Etienne, Grenoble, Dijon, Rouen, Auxerre....et dans bien d'autres villes.

La fédération de l'entraide protestante est à l’initiative du Cercle de silence de Bordeaux. Voici un document qui explique leur démarche.

Ce soir donc, j'étais libre et je me suis dit que je vais aller voir  ce cercle et  exprimer pacifiquement et de façon non violente mon opposition aux centres de rétention.
Vers 18h30 déjà pas mal de monde, les cercles ne fonctionnent pas depuis si longtemps que ça à Bordeaux, à la fin vers 19h30, une centaine de personnes ont participé à cette manifestation silencieuse.

C'est très bien jusqu'à là, mais ce qui l'était moins c'est la provocation que ces personnes ont subi.
A peine installé depuis un quart d'heure, voilà que trois jeunes gens bien propres sur eux débarquent, traversent le cercle et se plantent au milieu, dont un - costard cravate -  avec un mégaphone et une caisse en bois - c'était évident qu'ils ne faisaient pas parti des manifestants silencieux!

Le gars avec le mégaphone monte sur sa caisse en bois, ses acolytes - lunettes noirs à sept heures moins le quart le soir par un temps nuageux,  caméra vidéo qui filmait sans cesse toute les personnes du cercle - se mettent de chaque côté de costard cravate ou lui tournent autour.

Et voilà qu'il se met à causer: oui c'est terrible les centres de rétention,  lui aussi est contre, c'est pas humain, mais qu'une solution existe et c'est le charter pour ramener les étrangers au pays!!!

Ensuite il nous accuse de contrevenir à une loi, je ne sais plus laquelle ni quel article, mais ça concernanit quelque chose comme des regroupements de bandes organisées!? Que c'était pas normal, illégal ce que nous faisions, parce que lui, quand il roule à 140 sur l'autoroute et ben il se prend un PV et donc, y a pas de raison, nous aussi on doit être sanctionné. D'ailleurs les peines encourues, dont je ne me souviens pas non plus, étaient salées, prison et des milliers d'euros d'amende.

Là dessus, costard cravate nous annonce que puisque c'est comme ça, il va illico appeler la police, et on verra ce qu'on verra: la police lui demanderai sa carte d'identité qu'il va leur montrer bien sûr et
aussi les nôtres, et il  joint l'acte à la parole, on entend même un peu la conversation à travers le mégaphone.

En attendant la police - qui ne viendra évidemment pas puisqu'il s'agit d'une manifestation déclarée en Préfecture - il continue à vociférer des choses, à nous prévenir que dès demain son association (on ne sait pas laquelle) allait porter plainte contre ces rassemblements illégaux de bandes organisées qui soutiennent les immigrés  et qu'il donnera nos photos à la police!!!

Suit une démonstration  alambiquée qui veut nous faire croire que le réseau éducation sans frontière finance la mafia!! Quand il avait fini de cracher son venin, ils se sont amusés à faire du bruit avec leur mégaphone avant de partir rejoindre tout un groupe, visiblement du même groupuscule mais resté à l'écart.

Au départ de cette  provocation, on sentait l'incrédulité de la plupart des participants, ensuite quelques uns  se sont approché pour leur parler, tentative bien inutile, et les organisateurs ont fait en sorte à ce que les participants au cercle continuent à faire ce pourquoi ils étaient venus, manifester en silence.

Pas facile, notamment parce que cette provocation a pu paraître aux yeux des passants comme étant la manifestation elle même, donc une manif d'extrême droite. Malgré les mots affichés sur le dos des uns et des autres et des quelques tracts distribués. D'un peu plus loin, voyant le cercle et le gars avec son mégaphone, entendant peut-être des bouts de phrase, on pouvait imaginer le pire. Même le gars qui s'est mis à chanter l'internationale (pas un participant au cercle bien évidemment) n'a pu dissiper le malaise.

Les cercles de silence de Bordeaux se tiennent tous les derniers mardi du mois à Pey Berland et au vu de ce qui s'est passé aujourd'hui, avec la promesse  faite par costard cravate de revenir à chacune des manifestations, il me semble que la prochaine fois il faudra être nombreux, rien que pour leur montrer que l'intimidation et la provocation ne fonctionnent pas et peuvent avoir des effets contraires.

Ajout du 2 octobre : voici l'article paru dans Libébordeaux, la vidéo est celle faite par les manifestants d'extrême droite, elle circule déjà sur youtub; leur organe de presse 'novopress' expression du 'mouvement identitaire'

Commenter cet article