Projet INRIA - rue Pierre Noailles

Publié le par PR

Pendant mon absence a eu lieu la deuxième réunion concernant l'implantation de l'INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique) sur le campus de l'Université Bordeaux 1 et le domaine du Haut Carré. N'ayant pu y assister, je reprends ici des éléments de compte rendu de Stéphane Ambry, conseiller municipal de l'opposition.

La réunion du mois de juillet ayant été houleuse, comme vous pouvez le lire ici, le président de l'Université avait fait l'unanimité contre lui, Monsieur le Maire a invité à cette nouvelle réunion en présence du Directeur de l'INRIA. Le Directeur a donc présenté deux projets, dont l'un était d'emblée hors de course puisqu'il reprenait la suppression de la rue Pierre Noailles, objet de toutes les critiques depuis le début.

Reste donc l'autre projet, la construction d'un bâtiment de 6 000 à 15 000 m² (en plusieurs tranches), une partie le long de la rue de la Vieille Tour enjambant par une arche la rue Pierre Noailles et arrivant à la perpendiculaire (ou presque) sur la 2ème partie presque parallèle à la rue P. Noailles à l'intérieur de BX 1, jusqu'à la rue de la Vieille Tour. (plan)

Fin de la première phase des travaux prévu en 2011, coût prévisionnel 16 millions d'euros.


Il reste néanmoins quelques interrogations soulevées par des élus et des citoyens, quid du parc du Haut-Carré qui a un beau boisement et qui est actuellement classé en espace paysager à protéger ? Que vont devenir les bâtiments longeant la rue Noailles à l'intérieur du domaine universitaire ? L'emprise du bâtiment ne semble pas assez claire et le financement non plus puisqu'il a été apparemment question d'un surcoût lié à la construction au dessus de la rue et qu'il faudrait peut-être partager (est-ce queTalence doit mettre la main à la poche pour garder sa rue?).


Pour toutes ces raisons, la liste de l'opposition a envoyé un courrier à Monsieur le Maire demandant des clarifications, le respect des contraintes inhérentes à ce site, et la vigilance sur les questions d'emprise au sol et de financement. De même ce courrier demande d'informer, préalablement à toute décision, d'une part la Commission d'Urbanisme du Conseil Municipal, et d'autre part le Conseil Communal de quartier Ouest pour que le projet puisse être discuté en détail.


Globalement tout le monde s'accorde pour suivre ce dossier à la trace, permettre l'installation de l'INRIA tout en restant vigilant en ce qui concerne les engagements pris.

Publié dans A Talence

Commenter cet article