Réunion publique à l'initiative du comité de défense des services publics

Publié le par PR

60 personnes sont venues jeudi soir à l'appel du comité talençais de défense des services publics pour parler notamment de la fermeture du bureau de poste rue Robespierre. Beaucoup de riverains, mais aussi d'autres personnes venues s'informer et s'engager pour défendre les services publics et pour réclamer l'ouverture de ce bureau de poste.


Nicole Gayet, une habitante du quartier, a rappelé brièvement les différentes actions qui ont eu lieu pour empêcher la fermeture du bureau, depuis la pétition qu'elle a initié, l'engagement et l'aide de la coorcital pour relayer l'action, jusqu'au rassemblement de plus de 100 personnes devant la poste centrale. Dans ce récit il apparaît notamment que tout le monde a été pris de court, la décision  de fermeture était déjà prise depuis le printemps, le Maire en était informé, par la Poste et par les syndicats, mais les riverains l'ont appris trop tard pour que leur mobilisation puisse se développer.


Ils ont alors voulu parler du problème lors de la réunion qui devait installer les conseils communaux et ont du insister pour pouvoir le faire. A la réunion suivante, spécialement organisée pour parler de la Poste, le directeur de la Poste est finalement venu expliquer les raisons de la fermeture - c'était le jeudi 6 novembre alors que le bureau avait fermé au premier!


Nombreux étaient les habitants qui ont demandé des explications qui se résument à un mot : rentabilité ou 'amélioration des flux'! Trop peu de personnes rue Robespierre alors qu'ailleurs on fait la queue pendant de longues minutes, donc pour améliorer le service à la poste centrale et à Thouars, il faut fermer ici et envoyer tous les habitants au bureau central qui, par la même occasion, a réduit ses horaires d'ouverture.


Il a été dit que des services de compensations vont être mis en place, (livraison d'argent à domicile jusqu'à 150 €, les colis sont présentés deux fois, navette pour les déplacements au centre ville, arrêt minute) mais en y regardant de plus près, certains des services existent déjà, un arrêt minute en plein centre me paraît illusoire et la fameuse navette n'existe pas encore.


Pour résumer, plus de 1000 signatures, une rencontre avec le directeur de la Poste et une manifestation devant la poste au moment de la remise des pétitions n'ont pu empêcher la fermeture. Mais il y a des personnes qui ne désarment pas et qui estiment que cette fermeture, plus la réduction des horaires des bureaux de poste principal et de celui de Santillane intervenue en même temps, représentent une dégradation grave des services publics sur notre commune.


Ces talençais ont décidé de créer un comité de défense des services public dont la priorité est de réclamer la réouverture du bureau de poste rue Robespierre. Une ouverture de bureau est tout à fait possible d'après un postier syndicaliste qui siège dans la commission technique paritaire, la même commission qui a décidé de la fermeture peut décider une ouverture. Cela s'est vu ailleurs et partout en France des comités se créent, à l'initiative d'usagers, d'agents postaux, d'élus locaux et de maires qui défendent leur bureau de poste, comme vous pouvez le voir ici, ou ou encore ici.


Les actions engagées par le comité : une nouvelle pétition pour demander la réouverture de la poste, des courriers à la directrice régionale de la poste et aux membres de la commission de la présence postale territoriale, et l'organisation de cette réunion d'information pour expliquer que chacun peut et doit se mobiliser pour faire savoir son mécontentement, auprès de la poste, auprès de notre Maire pour qu'il appuie la revendication des citoyens.


Lors de cette réunion, beaucoup de personnes sont intervenues pour exprimer leur opposition à la fermeture, pour rappeler que les fermetures et réductions d'horaires des bureaux de poste se font en prévision de la privatisation annoncée de la poste, que le service public est en train de devenir un service marchand, une entreprise comme une autre.

D'autres se sont interrogés sur le silence des comités de quartiers, associations censées défendre les intérêts des quartiers et qui n'ont pas encore soutenu les habitants. Il est décidé de les interpeller.


Dans les semaines à venir, différentes dates sont à retenir, lundi 15 décembre à 18h aura lieu un conseil municipal où une question orale sera posée à Monsieur le Maire. Par ailleurs, une délégation du comité de défense sera reçu jeudi 18 décembre par Monsieur le Maire.


Début janvier aura lieu une nouvelle rencontre du comité à la salle Robespierre. Tout le monde est invité à en parler dans son entourage, son voisinage pour que nous soyons très nombreux à ce moment là.

Publié dans Poste Robespierre

Commenter cet article

Isabelle KAZ 16/01/2009 15:47

Bonjour Pétra! J'ai cherché un imprimé de pétition pour la réouverture de la poste pour une voisine de la rue de la poste qui n' a pas été contactée alors que tout se passe à coté et voulait apporter son soutien mais n'a pas internet et a seulement pensé que la poste allait réouvrir en voyant le packaging !Je n'ai rien vu sur le blog et bien sur je n'avais pas d'imprimé de pétition mais je n'ai pas tout lu . Quand on est pris toute la semaine, il faudrait prévoir un abrégé pour le coté efficacité savoir par exemple comment on peut apporter son soutien ?Merci pour toutes les infos trés utiles par ailleurs et les liens.