Citoyens entendus?

Publié le par PR

Hier soir, devant la bibliothèque Gambetta, a eu lieu un petit rassemblement des usagers, jeunes, moins jeunes, mères avec enfants, personnes d'un certain âge dont une dame qui, à 86 ans, fréquente la bibliothèque depuis sa création. Mme Lutreau Chaveron, adjointe au maire et adjointe du quartier nord, est venu apporter un tract dans lequel M.Villega répondait à un article sur le blog Dazibao en exposant le bien fondé du projet de la mairie. Plus tard, au cours d'une réunion au café de l'horloge, M.Villega est venue en personne apporter la bonne parole aux usagers.

Mais ces derniers ne l'entendaient pas de cette oreille, et étaient venues lui apporter la leur, et lui signifier clairement pourquoi ils ne voulaient pas d'une délocalisation de la bibliothèque dans la maison de retraite Présenssé, pourquoi ils étaient attachées à ce lieu ouvert, spacieux,  lumineux, certes vétuste, mais ô combien important pour le lien social du quartier, les rencontres impromptues, le mélange des générations qui se fait de façon spontanée, non organisée, très naturellement.
Comme le disait un participant à la réunion, cette bibliothèque a une âme.

Il est vrai que le nombre d'adhérents est en baisse, mais à qui la faute? Aucun entretien pendant des années, le bâtiment est laissé à l'abandon, les livres jeunesse ne sont plus renouvelés, aucun panneau pour indiquer la présence de la bibliothèque etc.

Alors que demandent les usagers? Des travaux certes, mais un coup de peinture et la réparation des toilettes suffiront à faire leur bonheur, rien d'onéreux en tout cas.
Quant au projet de la mairie, plusieurs personnes ont clairement exprimé qu'ils n'iront pas à la maison de retraite, même si tout sera tout neuf et tout beau, équipé en informatique, cela restera un lieu fermé qui ne remplira pas le même rôle que la bibliothèque actuelle.

Beaucoup de personnes ont signé la pétition qui circule et certains se sont interrogés sur le fait de ne pas avoir été contactés en tant qu'adhérants pour être informé des projets, beaucoup l'ont appris par hasard. Les usagers de cette bibliothèque ne sont-ils pas les premiers concernés par le projet en cours ? Pourquoi n'ont ils pas été consultés en premier ?

La prétendue concertation s'est limitée aux membres du conseil communal, et comme souvent les choses ont été faites à l'envers, le projet a été bouclé avant même de demander l'avis aux utilisateurs. Une enquête a eu lieu sur le fonctionnement et l'utilisation de la bibliothèque mais sans jamais demander aux personnes s'ils souhaitaient une délocalisation et sans jamais leur dire que cela pouvait être dans ce but.

M.Villega a écouté, a parlé un peu pour défendre son projet, et en conclusion de la réunion a dit qu'il en parlera au maire, qu'ils vont réfléchir !

Enfin, en lisant la réponse de M.Villega sur le blog Dazibao, reproduite sur le tract que nous avons eu hier, je me pose quand même une question. Tout ce que la mairie propose de faire dans ce nouveau lieu : prêt à domicile, rénovation des collections, animations, rencontres avec des auteurs etc, pourquoi tout cela ne serait-il pas possible dans la bibliothèque actuelle ? Quelle est la raison impérative qui commande ce déménagement dans un lieu privé (bien que géré par le CCAS, la maison de retraite n'appartient pas à la commune), sans compter qu'il faut également engager des travaux de ce côté là.
Cela me laisse perplexe.

Publié dans A Talence

Commenter cet article