Bientôt la rentrée...

Publié le par PR

 

Reprise de ce blog après quelques mois très occupés et pour revenir sur un vote qui a eu lieu au mois de mars – oui je sais, je n'ai pas été très réactive ces derniers temps.

Après des vacances bien méritées donc, du moins je l'espère pour vous, bientôt la rentrée avec son stress habituel et les douloureuses feuilles d'imposition, alors que les comptes sont dans le rouge et en plus c'est la crise!

Et justement, à cause de la crise, la majorité a cru bon d'augmenter les taux d'imposition, sachant que les bases elles aussi ont augmenté bien évidemment. Ils ont cru bon d'en rajouter une couche, pour faire 'face aux dépenses' et parce que.....c'est la crise !

 

De ce fait, Talence se trouve parmi les communes de la CUB ayant le plus fort taux d'imposition pour la taxe d'habitation! Bien sûr en conseil municipal il nous a été rétorqué que 1,8% ce n'était rien comparé à Bègles qui a augmenté ses taux de 6%. Oui, mais Monsieur le Maire oublie de dire que la ville de Bègles n'avait pas augmenté ses taux depuis l'an 2000!

Alors qu'à Talence on aime bien augmenter régulièrement les taux d'imposition, peut-être pour que ça ne se voit pas trop?

 

Les taux ont effectivement augmenté en 2001 : + 3,25 % pour la taxe d’habitation + 2 % pour la taxe foncière. Nouvelle augmentation en 2003 : + 8,5 % pour toutes les taxes, cette fois-ci pour soi disant tenir compte de l'inflation alors que c'est le gouvernement qui en tient compte en réévaluant « l'indice de valeur locative brute ». Et encore une couche en 2005 : + 2,5 % de toutes les taxes. Visiblement notre Maire aime bien augmenter les impôts en année impaire, ce qui était difficilement possible en 2007...année préélectorale. Mais il reprend ses bonnes vieilles habitudes en 2009, année impaire, pour aller de l'avant, alors que juste avant les élections il avait promis de ne pas augmenter les impôts, mais passons.

 

D'après ce qu'on peut lire dans un journal gratuit, citant fin 2007 une étude publiée par l'Union nationale de la propriété immobilière, Talence est même championne des augmentations de la taxe foncière dans la CUB entre 2002 et 2007: « Ainsi, Bordeaux a connu un taux global d’augmentation de 13,70 %. Il a été de 12,49 % pour Bègles, 13,77 % pour Cenon, 14,36 % pour Mérignac, 14,56 % pour Pessac. Seule Talence fait figure d'exception avec 21,60 %. »


Si vous êtes passionnés par ces histoires d'impôts, un talençais s'y est intéressé de près. De tellement près qu'il a constaté une différence entre le nouveau taux de la taxe sur le foncier bâti (taxe foncière) voté par la majorité au conseil municipal du mois de mars, l'opposition a voté contre, et le taux qui figure dans le budget primitif (plus élevé) qui a été présenté durant la même séance du conseil. Une erreur lourde de conséquence puisqu'elle induira une baisse des recettes d'environ 115 000 euros qu'il va bien falloir compenser d'une manière ou d'une autre.

 


 

Publié dans A Talence

Commenter cet article