Communiqué de presse RESF33

Publié le par PR

2 octobre 2009

Le RESF 33 alerte les citoyens, les associations, les pouvoirs publics, les élus, sur la situation illégale en matière de logement et d’aide sociale à laquelle sont confrontés les demandeurs d’asile, malgré les décisions récentes rendues par la justice :


Depuis le 30 août 2009, la préfecture de la Gironde a en effet été condamnée plusieurs fois par le tribunal administratif au regard du droit constitutionnel qui garantit un logement à tout demandeur d’asile.


Ces situations concernent des familles avec enfants, qui dorment depuis lors dans la rue.


Outre ces personnes, nombreux sont les déboutés du droit d’asile, étrangers isolés, demandeurs d’asile, réfugiés, sans abri, qui se retrouvent à la marge de notre société, dans des proportions dramatiquement croissantes.


Dans le même temps, l’état se désengage financièrement en réduisant de façon drastique les financements aux structures d’accueil.


Une soixantaine de sans domicile sont refusés par le 115 chaque soir faute de place et plus de 3000 sont repoussés dans les rues de la CUB chaque nuit selon les associations d’aide au logement.


Commenter cet article