Echo du conseil

Publié le par PR

!cid E909B482396744888D8C9BC48DA2E772@PCdeAlainDernier conseil le 11 mai, et je me dépêche de faire le point sur ce que j’ai retenu avant d’oublier et surtout avant le prochain conseil du 8 juin.

J’ai donc retenu que le Maire va à nouveau vendre un terrain municipal sis rue Robespierre, pour cela il faut le déclasser et cela mérite une délibération en conseil. En 2007 le deal a été, comme d’habitude, de récupérer un terrain, en l’occurrence le parc le long de la rue Robespierre et afin de financer cette opération il avait été prévu de vendre une partie de ce parc dans laquelle se trouvait à l’époque la maison de l’association ‘Les Toujours Jeunes’.


La superficie du terrain est de 994 m² et le prix une aubaine : 270 000 euros. Les futurs acquéreurs, Monsieur et Madame Jeannerot, prévoient d’y construire 3 maisons de villes, car Monsieur le Maire souhaite limiter la constructibilité et aussi maintenir le classement des arbres dit-il - c'est fou ce qu'on est orienté développement durable à Talence pas vrai? Le futur acquéreur, d’après les dires de Monsieur le Maire, prévoit également d’y habiter et nous en concluons qu'il doit donc s’agir d’une famille très nombreuse.


Nous nous sommes dit que 270 000 euros, ça ne semble pas être cher payé pour près de 1000 m², surtout à Talence et à cet emplacement près du centre ville. D’autant plus que nous avons trouvé des annonces pour la vente de terrains sur Talence à un prix tout autre : 450m² (constructible R+1) à 214 000 ou 195m² (constructible R+1) à  212 000.


Vous voyez un peu la différence ? Déjà que Monsieur le Maire brade le patrimoine communal, en plus il n’essaie même pas d’en tirer un prix raisonnable pour la commune, sans parler du prix du marché qui, en temps normal, est si cher à tous ces Messieurs. Non, la commune vend à des prix défiants toute concurrence ! Qui plus est, une vente de gré à gré sans aucune publicité !

Quel sera le terrain communal qui sera vendu la prochaine fois? A un prix aussi sympathique?  Dans la délibération il n'a d'ailleurs pas été question d'une estimation par le service des domaines qui est généralement consulté lorsqu'il s'agit de vendre du patrimoine appartenant à une collectivité ou à l'Etat.


En ce qui concerne l’exercice budgétaire, Monsieur l’adjoint aux finances, qui se vante de gérer en bon père de famille, est très fier du fait que les charges de personnel ont seulement augmenté de 2%. Peut-être, en même temps les charges à caractère général, eau, électricité, fournitures, fêtes et cérémonies, catalogues, locations mobilières et tutti quanti ont augmenté de près de 7 % entre 2008 et 2009, et entre 2007 et 2008 ils avaient déjà augmenté de quasiment 10%. Moi qui croyais que c'était la crise! En même temps les récettes de fonctionnement sont en baisse par rapport à 2008.


Pas de réponse à ma question sur  les emplacements publicitaires, les sommes prévues au budget primitif, même si elles sont relativement minimes, ne sont pas arrivées dans nos caisses - alors que la publicité n’a pas diminuée sur la commune il me semble - idem pour la taxe sur les spectacles.

Dans ce compte administratif, le chapitre fêtes et cérémonies montre régulièrement des dépassements fulgurants entre les prévisions du budget primitif et les sommes réellement dépensées : +41% en 2008, normal il s’agit d’une année électorale et le champagne a coulé à flot semble-t-il, mais même en 2009 on paie 20% de plus que ce qui était prévue au départ.


Enfin, la pépinière d’entreprise, qui avait alimenté la chronique locale de temps à autre durant pas mal d’années, a été enterrée pour de bon, coût pour le contribuable quelques 4000 euros, 4% sur le montant de ce qui restait à payer. Ce qui ne comporte évidemment pas les frais engagés tout au long du montage du projet, dont le travail du programmiste, les frais d’honoraire pour le bureau d’études qui a travaillé sur l’avant projet etc. Beau projet peut-être mais une perte de temps et au final une perte d’argent.

Publié dans Conseil Municipal

Commenter cet article