Ecole de Musique+300 logements

Publié le par PR

2117842730_3ff5fafd6f.jpgGrande réunion lundi soir pour la présentation du projet de l’école de musique à la salle François Mauriac. Il s’agissait d’une réunion publique des 4 conseils communaux, donc ouverte à tous les habitants.

 

Sur les 42 000 et quelques habitants de notre commune, dont peut-être, allez, 20 000 adultes, étaient réunis environ 70 à 80 personnes, dont 18 élus de la majorité, 4 de l’opposition,  au moins une dizaine de techniciens et administratifs de la mairie, 5 ou 6 du cabinet d’architecture qui présentait le projet : ce qui nous laisse avec au maximum une 40taine d’habitants, résidant pour beaucoup dans les environs du projet, ou membre des comités de quartier. Monsieur le Maire avait fait lui même le déplacement pour introduire la séance et répondre aux questions.


Il s’agissait de la présentation du projet de la future école de musique, mais plus globalement des projets immobiliers du groupe Europalace - propriétaire du Gaumont et de son parking gratuit - sur ce même parking. 


Le projet comprend donc la construction d’environ 300 logements en R+5/6, essentiellement familiaux nous dit-on, T3, T4, T5 dont 75% sur le marché privé, car selon la loi 25% sont réservés aux logements sociaux, plus des commerces en rez de chaussée, du tertiaire, deux parkings souterrains d’environ 600 places (398 actuellement) pour les locataires/propriétaires, les commerces et le cinéma. Gratuit pour ceux qui fréquentent le cinéma, payant pour tous ceux qui veulent continuer à utiliser le parking pour fréquenter les commerces du centre ville ou pour aller à Bordeaux en tramway.


Entre les immeubles, des allées paysagers et des cheminements piétons pour rejoindre le forum. A côté de cela est prévu, sur la partie la plus haute du parking près du rond point, un bâtiment destiné à devenir l’école de musique, avec un auditorium à multiples usages, des salles de cours, des bureaux etc. etc., tout ce dont une école de musique a besoin.

 

Cet immeuble devait abriter des bureaux, des salles de conférence et du tertiaire en général et quand la mairie l'a su, elle s’est dit mais peut-être y a-t-il suffisamment de surfaces pour installer l’école de musique? Cela semble être le cas et de ce fait notre commune achètera le bâtiment au fur et mesure de sa construction, ce qui s’appelle une vente en l’état futur d’achèvement. 

 

Une excellente affaire selon le maire qui devrait nous coûter dans les 4 millions d’euro, beaucoup moins cher que si on avait construit nous même pensez donc!  Un passage par les marchés publics étant ruineux. Mais pourquoi donc? 

 

Beaucoup de questions dans l’auditoire : 600 places de parkings est-ce suffisant, notamment le samedi soir ? Est-ce qu’on vend obligatoirement un parking avec chaque logement ? Quels commerces peuvent s’installer, sachant que les habitants attendent des commerces de bouche ? S’il faut densifier le centre ville, reléguer les voitures, il faut aussi organiser les transports en fonction : le tramway est complètement saturé malgré la réorganisation des lignes de bus et avec tout ce beau monde en plus dans notre centre, dont les résidents de la résidence Ténéo Prestige qui se construit à côté du Gaumont – et pour laquelle aucun parking n’est prévu puisqu’à l’époque le parking du Gaumont devait faire office de parking pour eux! – cela ne va pas être simple.

 

Mais Monsieur le Maire en est conscient - des problèmes de parking - et des études sont en cours pour revoir tout ça, des parc mètres peut-être pour résoudre le problème et forcer les gens à prendre les transports en commun – sauf qu’on arrive pas à les prendre parce qu'ils sont saturés.

 

Sinon, mon impression : c'est fou ce qu'on arrive à mettre comme bâtiments sur un terrain pas si grand que ça au final. Plusieurs bâtiments de cinq, six étages, cela me paraît énorme mais c'est probablement rien à côté de ce qui verra le jour lors de la restructuration de l'école Lasserre, ça va libérer plein de terrains qu'on pourra vendre aux promoteurs qui nous aident gentiment à atteindre l'objectif de densifier notre ville et la CUB pour atteindre les 1 millions d'habitants - mais dans quelles conditions et à quel prix?

Publié dans A Talence

Commenter cet article