Il était une fois … la mobilisation pour la gare de la Médoquine à Talence

Publié le par PR

 

gare médoquineUn peu d’histoire concernant les actions pour l’ouverture de la voie de chemin de fer de ceinture, l’arrêt des trains à la Médoquine et la constitution d’un pôle d’échange :

  • Dès 1949 la ligne de ceinture est fermée, réouverte en 1967 sans que les trains ne s'arrêtent à Talence, faute de voyageurs.


  • Depuis 30 ans, les élus communistes à la CUB demandent l’utilisation du chemin de fer de ceinture pour faciliter les déplacements dans l’agglomération.


  • D’autres élus suivent, notamment Monique de Marco, qui fait arrêter en 1995 un TER à la gare de la Médoquine pour attirer l’attention de tous sur son potentiel.

  • En 1997, le Cobartec (Collectif du bassin d’Arcachon pour un réseau de transports en commun) demande l’arrêt des trains de la ligne Bordeaux/Arcachon à Talence Médoquine.

  • En 1997, l’association Trans’Cub demande la création d’un pôle multimodal à Talence Médoquine.

  • En 2007, la CUB construit le pont de la Mission Haut Brion avec deux voies en TCSP et prévoit sur celui-ci un arrêt de bus de chaque côté.

  • En 2009, les citoyens s’en mêlent : dans le journal citoyen talençais Dazibao de juin 2009, on en parle : ‘A quand une gare à la Médoquine’ ?

  • En 2010, rénovation de l’infrastructure ferroviaire de la ligne de ceinture. A cette occasion, création du pôle multimodal d’Arlac/Mérignac. On aurait pu en profiter pour rehausser le quai central de Talence-Médoquine.

  • En 2011 la mobilisation citoyenne s’accentue lors de la fermeture du guichet de la SNCF.Gare Médoquine

  • Depuis le Comité Talençais de Défense des Services Publics

    • a lancé une pétition contre la fermeture du guichet et pour un arrêt des trains ;

    • a organisé un rassemblement le 20 octobre dernier, avec la présence de représentants politiques de tous horizons qui reconnaissent aujourd’hui l’importance de la gare dans le maillage territorial des déplacements (A. Cazabonne, Maire de Talence ; Gilles Savary, Conseiller Général ; Noël Mamère, Député-Maire de Bègles ; Jean Jacques Paris, Conseiller Général) ;

    • a interpellé le directeur régional de la SNCF, les présidents de la CUB et de la Région ;

    • a informé et demandé leur soutien aux présidents des universités, de l’INRIA, des écoles d’ingénieur, dont les établissements se situent à deux pas de la gare, et au chef de projet de l’opération campus ;

    • s’est rapproché d’autres acteurs associatifs dont le Cobartec qui soutient nos actions ;

    • a constitué un dossier lors de l’enquête publique sur la 6ème modification du PLU et rencontré le commissaire enquêteur à deux reprises ;

    • a lancé une nouvelle pétition pour la réouverture de la gare, l’arrêt des trains et la constitution d’un pôle d’échange multimodal disponible en ligne : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2012N21118 ;

    • a présenté, le 21 Mars 2012, un projet démontrant l’importance stratégique de la gare et la faisabilité, à brève échéance et pour un coût faible, d’un pôle d’échange avec arrêt des TER à la gare de la Médoquine.Medoquine 0236

 

 

Pour prendre contact et/ou manifester votre soutien à ce projet, vous pouvez laisser un message sur ce blog, il sera transmis au

 

Comité Talençais pour la Défense des Services Publics

 


 

Publié dans A Talence

Commenter cet article