Lettre au Maire de Talence

Publié le par PR

Comité Talençais de Défense des Services Publics

44 rue Jules Guesde

33400 Talence

 

Monsieur Alain Cazabonne

Maire de Talence

 

 

Talence, le 15 juillet 2013

 

 

Monsieur le Maire,

 

Le Comité Talençais de Défense des Services Publics (CTDSP), informé du projet de fermeture du bureau de poste Santillane, a été à l'initiative de plusieurs actions visant à alerter les usagers Talaençais et leurs représentants élus et à faire remonter vers les responsables locaux de la Poste la très large opposition des citoyens à ce projet de fermeture.

 

Une courte campagne d'information devant les bureaux de poste talençais (Santillane et central) ainsi que sur les marchés talençais de Thouars et du forum nous a permis de recueillir plus de 1000 signatures à notre pétition, que la plupart des conseillers municipaux a également signé.

Un premier rassemblement organisé devant la poste principale de Talence, le 18 juin, nous a permis de rencontrer Monsieur Gautier, directeur de Talence Principal. Vous faisiez partie de la délégation de notre Comité, et vous avez alors affirmé clairement votre soutien à notre demande de maintien du bureau Santillane.

Lors d'un deuxième rassemblement organisé par notre comité devant la poste principale de Bordeaux Mériadeck, nous avions obtenu une entrevue avec la représentante de Madame Rommel, directrice de la Direction de l'Enseigne Gironde. Au cours de cette entrevue Madame Brossier-Coutoula nous a tenu un discours conforme à celui de Monsieur Gautier, à savoir :

  • la fréquentation du bureau Santillane est en baisse régulière depuis 2 ans ;

  • la modification des habitudes des « clients » ;

  • la Poste a fait des investissements importants au bureau central de Talence permettant d'offrir tous les services ;

  • les enquêtes menées par des organismes privés indépendants montrent une grande satisfaction des clients de ce bureau.

 

Nos remarques, reprenant celles que nous faisions dans notre pétition et que vous avez fait adopter en motion par le Conseil Municipal de Talence, peuvent se résumer en :

 

  • la baisse de fréquentation et du chiffre d'affaires est sûrement due aux fermetures fréquentes et sans avertissement ;

  • les instances (colis et recommandés) sont délocalisés au bureau central depuis 2 ans ;

  • il n'y a plus de conseiller financier (il y en avait 2) cela se traduit par la perte d'un portefeuille à Talence Principal et donc d'un emploi supplémentaire dû à la concentration des conseillers sur Talence Principal sur un périmètre plus restreint ;

  • nous ne sommes pas responsables du coût de location du bâtiment qui, lors de son ouverture dans les années 2002, abritait 5 agents puisque c'était un bureau de plein exercice avec un directeur d'établissement. Pourquoi la Poste ne chercherait elle pas un local avec un loyer moins élevé ;

  • le fort trafic du distributeur billets justifie aussi la fréquentation du bureau, notamment avec la proximité du parking près du bureau ;

  • la très forte population de clientèle jeune qui fréquente le bureau et le distributeur de billets mériterait que la Poste soit plus ambitieuse pour fidéliser sa clientèle ;

  • des constructions vont intervenir (300 logements) à proximité du bureau ;

  • la fermeture des bureaux n'aide pas au développement ni au maintien de l'activité ;

  • la démographie croissante sur Talence (43000 habitants) justifie la présence de 3 bureaux de Poste ;

  • l'accroissement de l'activité au bureau central se fera au détriment des usagers et des conditions de travail des employés ;

  • Les 1000 signataires de notre pétition témoignent de l'attachement des citoyens aux services publics de proximité ;

  • nous refusons la privatisation des services publics, qui a comme conséquence la diminution des services, au nom de la rentabilité ;

  • ce refus de fermeture est justifié conformément aux textes en vigueur stipulant la nécessité d'un diagnostic partagé entre la Poste et la municipalité concernée pour toutes modifications et/ou réduction des horaires d'un bureau de Poste ainsi que d'associer la CDPPT (Commission Départementale de Présence Postale et Territoriale) à la gouvernance de la présence postale territoriale.

Lors de ce même rassemblement, à l'issue de l'entrevue avec Madame Brossier-Coutoula, vous avez obtenu un entretien avec Madame Grangé, déléguée régionale de la Poste, et vous avez souhaité la présence d'un représentant du CTDSP.

 

Au cours de cette entrevue vous avez expliqué que des travaux sont imminents à Thouars, ce qui perturbera probablement l'activité du bureau de poste de Thouars. Si les usagers ne peuvent se rabattre sur Santillane, il y a un gros risque d'engorgement du bureau central. Pourquoi ne pas conserver le bureau de Santillane pendant ces travaux ? Au moins un an à titre d'essai ? Ne peut-on pas le déplacer, par exemple à la place du Pôle Emploi en cours de fermeture ?

 

Madame Grangé a alors demandé un délai de réflexion pour analyser l'incidence de ces travaux sur la suite à donner au projet de fermeture de Santillane.

 

Nous venons donc vers vous, Monsieur le Maire, pour demander à être tenus au courant de toute information et/ou évolution de ce dossier. Nous insistons sur la nécessité d'une prise en charge de ce dossier par vos soins. Nous comptons donc sur vous pour porter au plus haut niveau politique les attentes des Talençais et les remarques du CTDSP.

 



Veuillez agréer, M le Maire, l’assurance de nos salutations les meilleures.

 

 

 

 

Pour le Comité Talençais de Défense des Services Publics

Benoit Bergeon

 

 

 

Commenter cet article