Tribunes libres Cité Mag de Talence

Publié le par PR

 

1) TRIBUNE LIBRE DES ÉLUS DE LA GAUCHE TALENÇAISE D’OCTOBRE 2013 (Cité Mag N° 7)

 

A Talence ce sont les citoyens qui défendent les services publics !

 

La bataille pour la réouverture de la gare de la Médoquine et contre la fermeture du bureau de poste Santillane est engagée depuis le début par les citoyens !

Le Comité Talençais de Défense des Services Publics (CTDSP) s'est créé en 2008 pour essayer d'empêcher la fermeture du bureau de poste Bagatelle, rue Robespierre.

Constitué de citoyens talençais, de syndicalistes, de membres des partis de gauche (PS, EELV, front de gauche, NPA, …), ce comité dénonce la politique ultra-libérale de destruction systématique des services publics et s'attache à combattre à Talence toutes les initiatives visant à réduire l'accessibilité des citoyens aux services publics de la Poste, des transports, etc.

 

En décembre 2011 l’annonce de la fermeture du guichet de la gare de la Médoquine, provoque la mobilisation, par le CTDSP, de la population et de ses élus: conseillers municipaux, conseiller général et député. Après de nombreuses manifestations, courriers et interventions des élus de la gauche dans les instances communautaires locales (Conseil de Région, CUB), la municipalité de Talence et son Maire ont enfin décidé de soutenir le projet de gare multimodale élaboré au sein du CTDSP… en octobre 2012 !

 

Idem pour la poste, dès mars 2013 la direction régionale de la Poste a informé la Mairie de Talence de son projet de fermeture du bureau Santillane. Contrairement au Maire, le CTDSP, alerté par des syndicalistes, s'est immédiatement mobilisé contre ce projet de fermeture, et a organisé plusieurs manifestations, devant la poste principale de Talence, puis devant la poste Mériadeck de Bordeaux. Une courte campagne de sensibilisation a permis de recueillir plus de 1000 signatures à une pétition !

Ce n'est qu'en juin que la majorité municipale de Talence décide de soutenir ce dossier !

Quant à la proposition de la direction régionale de la Poste de créer un Relais Poste Temporaire chez un commerçant situé à proximité de l'ancien bureau, elle reste inacceptable à nos yeux.

 

Petra Rosay, Collectif Citoyen Talençais

Pour les élu(e)s de la liste de gauche et de rassemblement

Stéphane Ambry, Dominique Blanchard, Bernard Conte, Monique De Marco,

Georges Dupon-Lahitte, Pierre Gorse, Denise Greslard, Brigitte Viaud


2) TRIBUNE LIBRE DES ÉLUS DU GROUPE MAJORITAIRE D’OCTOBRE 2013 (Cité Mag N° 7)

 

Gare de la Médoquine : des voyageurs sans ticket ?

 

"La victoire a cent pères mais la défaite est orpheline". 50 ans après sa mort, la maxime de John Fitzgerald Kennedy trouve une curieuse résonance dans l'actualité talençaise.

 

Enfin, le Conseil régional a consenti à lancer une étude sur la réouverture de la gare de la Médoquine. Aussitôt l'information dévoilée par le Maire lors du dernier Conseil municipal du 9 septembre, les lauriers de la gloire étaient déjà en train d'être disputés par les uns et les autres. Surtout les autres d'ailleurs. Pour rendre à César ce qui lui appartient, un nécessaire passage par la gare de triage s'impose pour distinguer le bon grain de l'ivraie.

 

Petit rappel des faits. Le domaine ferroviaire fait partie des compétences du Conseil régional alors que le

transport appartient à la CUB. Or, depuis 2010, la majorité municipale n'a cessé d’interpeller ces deux                                                                                         

décideurs sur le dossier de la réouverture de la gare de la Médoquine. Les deux chefs de gare Feltesse et Rousset étaient jusqu'à présent arc-boutés sur un axe Pessac-Blanquefort qui ignorait la gare talençaise. La Médoquine offre pourtant des infrastructures et le foncier suffisant pour un véritable pôle multimodal beaucoup moins coûteux et plus rapide que la construction de nouvelles voies.

 

A force de ténacité, les études sont finalement lancées. Une première victoire du bon sens. Souhaitons qu'il l'emporte jusqu'au bout et que chacun sache rester à sa place : c'est la locomotive qui fait avancer le train et non les voyageurs sans titres.

 

Les élus du groupe majoritaire


3) TRIBUNE LIBRE  CITOYENNE DE TALENCE D’OCTOBRE 2013

 

Lorsque les évènements vous dépassent, feignez d’en être les instigateurs (Talleyrand)

 

Maintenant que les citoyens du Collectif Citoyen Talençais, du Comité Talençais Des Services Publics et de l’Association Talence Gare Multimodale ont permis à ce projet de réouverture de la gare Médoquine, arrêt des trains, pôle multimodal train/bus, de faire surface, certains veulent en personne s’en prévaloir. Ils auraient été les précurseurs, qui pour avoir écrit une lettre à tel moment en sa faveur, qui simplement pour l’avoir réclamé à tel autre moment... D’accord, nous en prenons acte, mais quand même, depuis 20 ans  comment se fait-il que ce projet n’ait pas été mené à terme par ceux qui en avaient le pouvoir ?

Voici les faits :

 

HISTORIQUE DU PÔLE MULTIMODAL DE TALENCE MÉDOQUINE

Le 4 juillet 2006, délibération N° 10046 du Conseil de CUB.

Objet : Franchissement des voies ferrées Bx-Irun et Bx-Le Verdon. Appels d’offre pour la construction du pont-route de la Mission Haut- Brion. A l’extrémité de ce pont, la CUB construira deux aires pour abribus surplombant le pôle multimodal futur et destiné à assurer la connexion BUS-TER. C’EST LA PREUVE DE LA VOLONTÉ MANIFESTE DE LA CUB DE CRÉER UN PÔLE D’ÉCHANGE.

Le 21 juillet 2006, la CUB approuve le PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui prévoit un périmètre de gel des terrains voisins de la gare de la Médoquine en vue de la création d’un pôle multimodal. C’est l’orientation d’aménagement C34 = Quartiers de gare.

Un périmètre de gel des terrains interdit toute occupation de ces terrains tant que les besoins nécessaires au pôle n’ont pas été déterminés et définis. La CUB confirme donc sa volonté de créer le pôle.

Le 5 mars 2007, le contrat de Projets Etat-Région 2007-2013 est signé.

Le grand Projet N° 6 prévoit la création de pôles d’échange (13,55 MEuros) et l’amélioration de la desserte de la ligne de ceinture (31,5 MEuros y compris le tram-train du Médoc).

Les textes ont été votés pour qu’un pôle soit construit sur la ligne de ceinture à Talence Médoquine et à Mérignac Arlac. Le maire de Mérignac a demandé à la CUB la création d’un pôle à Arlac.

Le 27 juillet 2007, SAFRAN Immobilier dépose à la Mairie la demande de permis de construire N° 1076 sur les terrains au dessus de la gare compris dans le périmètre de gel.

La Mairie accuse réception, instruit le dossier et l’adresse à la CUB qui, le 2 janvier 2008, émet un avis défavorable en considérant que le projet ne respecte pas l’orientation d’aménagement C34 du PLU et ne garantit pas une accessibilité suffisante pour les modes de transport intermodaux.

Le 21 mars 2008, la Mairie de Talence ne peut que refuser enfin le permis de construire à SAFRAN.

En 2009, la Mairie demande à la CUB d’inscrire la suppression du périmètre de gel lors de la 5ème modification du PLU.

Cette demande sera inscrite sous la référence TA06 lors de la 5ème modification du PLU. Le groupe « Ecologie Les Verts » émet un avis défavorable dans le registre de l’enquête publique. Au vu de cet avis, le Commissaire enquêteur interroge la CUB qui s’aligne sur la demande faite par la Mairie comme toujours. Le Commissaire enquêteur émet un avis favorable à cette suppression qui sera votée par la Mairie, puis par la CUB le 29 mars 2011. Le périmètre de gel n’aura pas duré 5 ans.

 

Pendant ce temps, la Mairie a créé l’atelier d’Urbanisme Peybouquey auquel le promoteur immobilier SAFRAN a accepté de participer qui, après 9 séances de travail, proposera un projet de construire 160 logements sur 3 îlots et le 16 mai 2011 une demande de permis d’aménager est déposée en mairie qui instruit le dossier.

Le périmètre de gel étant supprimé, la CUB délivre un avis favorable et la Mairie délivre le 29 juillet 2011 le permis d’aménager.

Le 25 mars 2010, au Conseil communal Nord de Talence, le représentant de RFF annonce que la ligne de ceinture sera fermée  du 29 mars 2010 au 6 septembre 2010 pour renouvellement des 2 voies.

Il lui est demandé si la réouverture de la gare est envisagée. Il éludera la question et ne dira pas que pendant ces travaux, le pôle multimodal de Mérignac-Arlac sera créé et ouvert le 9 septembre 2010 suite à la demande du Maire de Mérignac.

La CUB, RFF, SNCF n’ont pas reçu la même demande de la part de Talence et, ce qui devait arriver, puisqu’il n’y a pas d’arrêt de trains à Talence, la SNCF ferme le guichet de Talence. Quand les trains s’arrêtent dans une gare, la fermeture est une décision commune SNCF/CR Aq et il n’y a pas eu de fermeture depuis quelque temps.

Le 20 octobre 2011, suite à la fermeture du guichet, le Collectif Talençais de Défense des Services Publics organise une manifestation devant la gare de Talence Médoquine au cours de laquelle les carences de la Mairie sont mises en évidence. Le Maire annonce qu’il va écrire au Président de la CUB pour demander la création d’un pôle multimodal. La lettre datée du 28 octobre situe la gare de la Médoquine sur une seule ligne : la ligne de ceinture. Cette lettre intervient :

-  3 ans 1/2 après la réalisation du pont et des abribus.

-  1 an après la fin des travaux de renouvellement des voies et de l’ouverture du pôle de Mérignac Arlac.

-  6 mois après la suppression du périmètre de gel demandé par la Mairie.

Du 21 novembre 2011 au 21 décembre 2011se déroule l’enquête publique concernant la 6ème modification du PLU. Il n’est pas prévu de créer un pôle d’échange à Talence ; par contre, il en est prévu à Le Bouscat/Bruges, Pessac Alouette, Bègles, Blanquefort, Bruges Terrefort, Bruges La Vache, Cracovie, Bx Pins Francs, Caudéran-Mérignac ; les pôles sont prévus à l’intersection des lignes ferroviaires et des lignes de tramway ou de bus.

Les citoyens se mobilisent et un projet d’aménagement  est inscrit dans le registre d’enquête de la Mairie. Il sera appuyé par 873 pétitionnaires. Il demande notamment le rétablissement du périmètre de gel.

Au vu de ce dossier, la Commission d’enquête déclare le projet digne d’intérêt, invite la CUB à l’étudier, attire l’attention des décideurs Région, RFF, CUB, Commune, sur ce projet.

Début 2012, lors de la 1ère réunion de concertation du PLU 3.1 les Talençais renouvellent cette demande de création de pôle.

Le 21 mars 2012, le CTDSP organise une réunion publique. 200 personnes assistent à la projection du diaporama.

Aucun élu de la majorité municipale malgré une parution dans le journal Sud-Ouest.

Le 25 mai 2012, le CTDSP demande à la Mairie la tenue d’un Conseil Communal pluriel pour exposer le sujet.

Il faudra plusieurs relances pour que se tienne le 18 octobre 2012 ce Conseil communal pluriel. Lors de la réunion, il sera une nouvelle fois demandé l’inscription d’une servitude d’intérêt général prenant en compte la totalité du projet et l’arrêt des TER sur les 2 lignes. Le journal SO titrera : Consensus sur le projet de la Médoquine.

Le 19 octobre 2012, nous adressons le diaporama à la CUB (Direction des Déplacements Urbains) et nous demandons à être reçus.

Le 19 novembre 2012, lors du Conseil municipal, les élus de l’opposition demandent le rétablissement du périmètre de gel Le Maire s’y oppose, prétendant que cela constitue un oukase de l’opposition.

Il indique que ce serait gênant de dire aux gens qui ont travaillé sur Peybouquey de revoir leur copie.

Ceux qui ont travaillé sur le projet de Talence Médoquine n’ont pas droit aux mêmes égards et pourtant il n’existe qu’un seul site possible pour le pôle multimodal et il existe d’autres sites pour construire à Talence. Le Maire conclura qu’il réalisera les 2 projets.

 

Le 16 janvier 2013, Réunion PLU 3.1 organisée par la CUB.

70 participants répartis en 7 tables. Chaque table demande la réouverture de la gare de Talence Médoquine et la création du pôle multimodal. M Cazabonne dit avoir entendu le message.

Le 8 avril 2013 inscription dans le registre de concertation du PLU 3.1 de la CUB du diaporama Talence Médoquine Gare Multimodale.

Le 25 mars 2013, la Région a délibéré pour le financement des études préliminaires à la construction du pôle d’échange de Bouscat-Bruges (80 000 Euros pour l’étude RFF), et à l’aménagement des quais de la gare de Pessac).

Le 27 septembre 2013, à la demande expresse du maire Talence, la vente du terrain communautaire Peybouquey à DOMOFRANCE est remise à l’ordre du jour du Conseil de CUB qui a voté pour, dans le sens habituel d’un maire demandeur pour sa commune, comme c’est l’usage.

Que se passera-t-il quand DOMOFRANCE sera propriétaire ? Que restera-t-il pour le pôle multimodal ?

Le maire s’attribue le rôle de la locomotive mais celui d’une voiture suiveuse lui conviendrait davantage et encore avec un frein à main bien serré !

 

le Collectif Citoyen Talençais 


 

 

Commenter cet article